Kévin Dolmaire, photographe d’architecture

Kévin Dolmaire, architecte de formation a choisi le métier de photographe d’architecture. Sa démarche est documentaire, elle est à la fois le témoin de l’histoire d’un site, l’identité d’un lieu existant mais aussi la mémoire des étapes de construction, des techniques de mise en œuvre…

Kévin Dolmaire participe de cette manière à la promotion de l’architecture auprès du grand public.

Il a notamment réalisé un reportage sur la maison « Prouvé » de Mirepoix en Ariège.

facebook de Kévin Dolmaire

Brasilia d’Oscar Niemeyer : 1/2 siècle!

IMG_4923Cette exposition exceptionnelle rend hommage au célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer, à travers l’histoire de la construction de la ville de Brasilia, son œuvre maîtresse.

Le siège du Parti Communiste Français accueille l’exposition intitulée “Brasilia, un demi-siècle de la capitale du Brésil”, retraçant la construction et l’histoire de cette cité utopique et futuriste, depuis la grande plaine désertique et inhabitée du Planalto Central à son inauguration en 1960 puis à son inscription au Patrimoine de l’humanité en 1987. Chef-d’œuvre de l’architecte Oscar Niemeyer et de l’urbaniste Lucio Costa. Brasilia représente l’un des événements architecturaux majeurs du 20ème siècle.

À travers un ensemble de documents inédits, objets rares, photographies historiques et maquettes, l’exposition témoigne de la pensée moderniste de ses bâtisseurs tout en leur rendant hommage. Le siège du Parti Communiste Français a lui-même été construit par Oscar Niemeyer, entre 1966 et 1971, véritablement achevé en 1980, et classé monument historique en 2007.

Cette exposition a été conçue dans le cadre des commémorations du cinquantenaire de la capitale, fêté en 2010.

à voir jusqu’au 29 juin au siège du Parti Communiste Français à Paris, lieu historique construit et entièrement aménagé par Oscar Niemeyer.

2 place du Colonel Fabien – 75019 Paris

www.brasilia50.info

Baos au bal des Mistinguettes, c’est ce samedi

Organisée par l’équipe des Guinguettes, « le Bal des Mistinguettes » est la deuxième soirée proposée par ces fans de rétro. Cette fois le rendez-vous est donné autour des Folles Années 20 . Ce qui n’est pas sans déplaire à Baos, en totale admiration des avant-gardes du début du XXè siècle. C’est donc au One Again, 91 Promenade Georges Pompidou, dans le 8è à Marseille  que vous pourrez nous retrouver autour d’un salon Art Déco imaginé par nos soins. Vous pourrez Mesdames faire immortaliser votre coiffure ou bien votre moustaches messieurs…Une excellente soirée en perspective!

Tarifs: Prévente : 15 € + 1 drink  & Sur place : 20 € + 1 drink

Réservation ici

Petit topo sur les Années 20

Les Années folles sont comprises entre la fin de la Première Guerre mondiale et la crise économique de 1929 :

– les années 20 c’est avant tout l’école du Bauhaus qui ouvre ses portes à Weimar en Allemagne, en 1919

– c’est l’architecture moderniste

– c’est Gerrit Rietveld qui construit la maison Schröder en 1924 et fabrique la première version de la chaise rouge et bleue en 1918

– c’est Marcel Breuer, Eileen Gray, Le Corbusier

– c’est Mondrian et De Stijl fondé par Theo van Doesburg en 1917

– c’est l’armée américaine qui importe le jazz

– c’est le  succès en 1925 de la Revue nègre de Joséphine Baker

– c’est le Music-hall

– c’est le charleston

– c’est l’époque des grands cafés parisiens de Montparnasse et Montmartre  tel la Coupole, le Dôme, la Rotonde et la Closerie des Lilas où se rencontrent les intellectuels

– ce sont les salons comme celui de  Gertrude Stein, de la  princesse de Polignac, de Madame de Noailles, du comte de Beaumont, qui ont été autant de lieux de rencontre et d’inspiration

– c’est la rive gauche de la Seine où se concentrent les arts et les lettres

– c’est le cabaret Le Bœuf sur le toit qui est inauguré en 1922

– ce sont les écrivains américains Scott Fitzgerald, Henri Miller et Ernest Hemingway se retrouvent au terrasse des cafés parisiens

– ce sont les peintres de  “’École de Paris”  Soutine, Modigliani et Chagall

– c’est  Luis Buñuel et sa célèbre œuvre Le chien andalou, mais aussi René Clair et Jean Cocteau.

– c’est le mouvement dada  de Tristan Tzara, Marcel Duchamp, Max Ernst, Francis Picabia, Man Ray…

– suivi de près par l’avant-garde surréaliste d’André Breton, Louis Aragon, Paul Éluard…

– c’est l’Art déco qui succède aux fioritures de l’Art Nouveau

– c’est l’exposition Internationale des Arts Décoratifs à Paris en 1925

– c’est l’apparition du phénomène des garçonnes sous l’impulsion de Coco Chanel

– les années 20 c’est aussi Cocteau, Picasso, Louise Brooks, Diaghilev, Nijinski, Stravinski, Max Jacob, Pierre Reverdy..