Déménagement du pavillon Jean Prouvé

image imageLa maison à portique de Jean Prouvé (1901-1984) dite « 8×12 » propriété du maire de Royan a été vendue au galeriste Patrick Seguin spécialiste de l’œuvre du génial ferronnier et designer de Nancy. La maison 8×12 faisait partie d’un groupe de pavillons commandés au lendemain de la seconde guerre mondiale par le ministère de la reconstruction et de l’urbanisme. La maison de Royan était le prototype de cet habitat individuel conçus au départ pour les démunis, une construction préfabriquée et industrielle. Le maire de la ville raye ce joyau du patrimoine de la ville pour régler d’importants droits de successions.

Une maison circulaire « Prouvé » à Mirepoix

Cette maison a été construite au tout début des années 70 à Mirepoix, dans l’Ariège par Serge Binotto, assistant et précieux collaborateur de Jean Prouvé, pour y loger ses parents.

La maison circulaire au toit-terrasse, suit rigoureusement les préceptes des ateliers Prouvé : elle est conçue avec un minimum d’éléments répétitifs. Plan circulaire, panneaux en métal émaillé pour les façades, panneaux bois multiplis pour le plafond et toutes les menuiseries intérieures, sol unifié en ardoise, piétements de poteaux en inox, aplats de couleurs unies…

+ d’infos

crédit photo Kévin Dolmaire

La “structure nomade” de Jean Prouvé en vente chez Artcurial : ça laisse rêveuse!

 Le département Design de la maison de ventes aux enchères Artcurial, présente une vente exceptionnelle de la “Structure nomade ” de Jean Prouvé et des pièces de mobiliers historiques de Charlotte Perriand, Le Corbusier, Jean Prouvé et Pierre Jeanneret.

En 1957, Jean Prouvé (1901-1984) réalise un ensemble de trois bâtiments pour un groupe scolaire  à Villejuif, en région parisienne. Démontés dans les années 60, Le pavillon « bleu » deviendra  à Massy  l’agence de l’architecte Maurice Silvy, ancien collaborateur de Jean Prouvé, le pavillon « rouge » une chapelle à Quiberon (Bretagne), tandis que le reste en partie détruit sera restauré pour une exposition au centre Georges Pompidou lors de la rétrospective Jean Prouvé en 1991.

La “structure nomade”, est composée de cinq béquilles asymétriques et vingt-cinq poteaux perforés,  l’ensemble en tôle d’acier pliée et laquée “Rouge Corsaire”. Dimensions :  17,5 m x 9,77 m x 3,05 m

Estimation : 1 500 000 – 2 500 000 €. Ce bâtiment à été inscrit en 1989 à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.

Autour de cet “objet-événement”, seront présentées une dizaine de pièces de mobilier de Jean Prouvé dont le Fauteuil Grand Repos seul exemplaire sur le marché, les deux autres faisant partie des collections du centre Georges Pompidou et du musée Vitra en Allemagne.

Plus exotiques, seront présentés pour la première fois à la vente un ensemble de pièces de Charlotte Perriand issues de l’immeuble Air France de Brazzaville au Congo, ainsi que quelques rares pièces de Le Corbusier et Pierre Jeanneret provenant de Chandigarh au Penjab ou encore les portes de Jean Prouvé venant du palais des Congrès de Royan.

Vente aux enchères

24 octobre 2011

 Artcurial, Hôtel Marcel Dassault, 7 rond-point des Champs-Élysées, 75008 Paris

Métro : Franklin-Roosevelt

Ce diaporama nécessite JavaScript.