Les « Chair Events » de George Brecht

chair-event-brecht-couv

Image 5George Brecht (19262008) de son vrai nom George Ellis MacDiarmid, fut à la fois un artiste de l’avant-garde américaine faisant partie de l’art conceptuel et un chimiste, travaillant comme chercheur pour de grands laboratoires pharmaceutiques. Il fut un membre important de Fluxus groupe international d’artistes d’avant-garde, dont  il fit partie, de la première performance à Wiesbaden en 1962 jusqu’à la mort de Maciunas, son chef de file, en 1978.

Pour George Brecht, « les événements les plus importants sont ces petites choses qui arrivent dans la rue. »Dès le début des années 1950, il s’intéresse au thème du hasard et de l’aléatoire. Ses recherches, aussi bien scientifiques qu’artistiques, le porteront à écrire « L’Imagerie du hasard » (Chance Imagery) en 1966. Elève puis disciple de John Cage, il était excellent musicien. En 1967, il collabore à la rédaction d’un livre d’enseignement avec Robert Filliou, Joseph Beuys, John Cage, Nam June Paik, Wolf Vostell, Charlotte Moorman et Allan Kaprow : Teaching and Learning as performing Arts. Entre 1965 et 1968, il dirige une galerie nommée La Cédille qui Sourit à Villefranche-sur-Mer avec Robert Filliou.

En 1957, il invente la notion d’event qui sera le pivot de toutes ses recherches. Le principe consistait à exposer un objet du quotidien, une chaise par exemple, et à en faire une œuvre d’art. Sans aucune modification, de par sa simplicité et l’utilisation que l’on fait de cette chaise, elle est transformée en art. Selon George Brecht, cette chaise ne devait pas être uniquement exposée, il fallait qu’elle serve. Selon lui, l’œuvre d’art nécessitait la participation active du spectateur et il essayait au maximum d’en conserver sa fonctionnalité. Il s’agissait d’objets banals manipulés de façon tout à fait quotidienne.
Lorsque Brecht expose « Three Chair Events » en 1961 à la Martha Jackson Gallery de  New York, il dépasse le concept duchampien de Readymade en maintenant la fonctionnalité de l’objet exposé à tout un chacun. Il continuera à développer plusieurs « Chair Events » jusqu’en 1972. Cette exposition collective intitulée « Environments, Situations, Spaces » rassemblait également les œuvres de Claes Oldenburg, Robert Whitman, Jim Dine et Allan Kaprow.

« Je place Brecht juste après Marcel Duchamp et John Cage« , Ben Vaultier (dit Ben)