>M comme MONDRIAN

>M comme MONDRIAN

>

« Atelier de Mondrian, table-bureau »

Les préceptes modernistes constructivistes appliqués au mobilier selon Mondrian. Une surface plane de format carré (comme ses œuvres). Le tout d’une couleur blanche qui ne distraira pas du travail accompli sur ce bureau. Aucun ornement car tout ornement qui ne soulignerait pas la structure serait un crime. (cf. « Ornement et crimes » d’Adolf Loos). On lit ainsi dans cette photo toute la recherche de rigueur et de rationalisation du constructivisme et du modernisme qui s’appliquait aussi bien à la composition d’une œuvre qu’à la création d’objet du quotidien. Le désordre nous fait perdre du temps, il nous tue à petit feu. Le célèbre architecte Le Corbusier nous a laissé de très belles pages à ce sujet quand dans « L’art décoratif d’aujourd’hui » (1925), il s’extasiait sur les fiches ronéo qui permettait de classer le classement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s